Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 19h

Contactez nous

Ces entreprises qui souffrent de l’absentéisme

12/09/2022
Thumbnail [16x6]

Avec plus de 40% de salariés arrêtés chaque année, l’absentéisme maladie reste un problème majeur. Voici quelques-uns des enseignements que révèlent les résultats, sur sept ans, du Baromètre annuel Absentéisme de Malakoff Humanis. 
 

Avec un nombre de salariés arrêtés supérieur à 40% chaque année depuis 20161, l’absentéisme maladie reste un problème majeur. Il se caractérise par une sur-représentation des jeunes, des femmes, des managers et des familles monoparentales. Hors Covid, les motifs ont peu évolué depuis 2016, à l’exception des troubles psychologiques qui deviennent la deuxième cause des arrêts maladie en 2022, après les maladies ordinaires. L’analyse des données sur plusieurs années confirme par ailleurs l’augmentation régulière des arrêts longs et des arrêts multiples.


Derrière un taux d'absentéisme relativement stable depuis 7 ans, se cachent de nombreuses disparités
42% des salariés se sont vu prescrire un arrêt maladie en 2022. Ce taux revient au niveau de 2016 (41%) après une baisse significative durant la période Covid (36% en 2020 et 38% en 2021).
L’absentéisme maladie se traduit par une sur-représentation des jeunes (18-34 ans), constante depuis 2016 (46% en 2022 vs 42% pour l’ensemble). Il se traduit également par une sous-représentation constante des plus de 50 ans (34% en 2022).
Les femmes sont davantage arrêtées que les hommes. L’écart s’est creusé au fil des années, passant de 6 points en 2016 à 11 points en 20222.

Il en va de même pour les managers avec 2 à 5 points au-dessus de la moyenne depuis 2018.
Les salariés aidants sont quant à eux toujours très au-dessus de la moyenne avec plus de 10 points d’écart depuis 2018, soit 55% en 2022 contre 42% pour l’ensemble des salariés. La même tendance est observée pour les personnes élevant seules leurs enfants, toujours au-dessus de la moyenne avec un pic en 2022 : 66% vs 42% pour l’ensemble des salariés.

Les situations de fragilité des salariés constituent par ailleurs une explication de plus en plus fréquemment avancée par les dirigeants pour expliquer l’augmentation des arrêts maladie : 27% des dirigeants en 2022 contre 20% en 2020.

C’est dans le secteur de la Santé que le nombre de salariés arrêtés est le plus élevé (53%). Le Commerce et l’Industrie sont les secteurs dans lesquels l’absentéisme a le plus progressé depuis 2020 : +12 pts pour le commerce et +10 pts dans l’industrie.

Les salariés des TPE/PME sont historiquement moins absents que la moyenne : 38% vs 42% en 2022.